Blue Flower

Les concours débutent vers la mi-avril de la 2ème année. La première série est constituée par les écrits, des épreuves dans toutes les disciplines enseignées, regroupées en deux familles : la BCE (Banque Commune d'Épreuves), qui concerne une grosse vingtaine d'Écoles, et ECRICOME qui regroupe trois Écoles. Même s'il y a, par exemple, plusieurs épreuves de Maths ou de Culture G, chaque épreuve sert donc à plusieurs Écoles. Un candidat qui les passerait toutes (ce qui est très rare) aurait environ 25 épreuves écrites. Les langues se subdivisent en deux banques : CCIP et IENA.

Chaque École décide des coefficients attribués à chaque matière : certaines vont priviliégier les mathématiques (notamment celles du haut du tableau), d'autres l'Éco, d'autres encore les langues. Chacun est donc à peu près sûr de trouver un profil qui lui convienne.

tremplin

Une fois cette série d'écrits passés, chaque candidat sera déclaré "admissible" dans plusieurs d'entre elles, ce qui lui ouvre le droit de se présenter, courant juin, aux épreuves orales d'admission : un entretien de personnalité (décliné selon différentes modalités en fonction des Écoles), et des oraux de langue. En moyenne, chaque étudiant présente 5 ou 6 écoles parmi celles où il est admissible. C'est l'occasion d'un tour de France assez inoubliable !

Ensuite, les jurys vont décider des admissions. Chaque étudiant est en moyenne admis dans 4 ou 5 écoles, ce qui ne signifie pas nécessairement qu'il va intégrer : un brassage ressemblant à la procédure APB est effectué, par un algorithme appelé SIGEM (Système d'Intégration dans les Grandes Écoles de Management).

Mi-juillet, chaque étudiant connaît son affectation définitive.

 diplome